Les mousses et les lichens sont les pires ennemies des toitures. Trop souvent, ils engendrent des problèmes d’infiltrations ne faisant qu’altérer l’état du toit. Il est donc indispensable de bien nettoyer ce dernier surtout si cette dernière est faite d’ardoise. Pour ce faire, le concerné a le choix entre utiliser des produits anti-mousses ou miser sur la haute pression.

Les précautions nécessaires

Avant de se lancer dans le nettoyage ou l’entretien de sa toiture en ardoise, il faut tout d’abord bien tenir compte les conditions météorologiques. En effet, ce genre d’opération ne doit se faire qu’en temps sèche afin d’éviter les chutes dangereuses. Il en va de même pour les périodes beaucoup trop venteuses ou les jours de canicule qui engendrent la vaporisation de certains produits anti-mousses. Par ailleurs, si vous souhaitez effectuer le nettoyage en hiver, il serait préférable d’attendre que les arbres aient perdu la grande majorité de leurs feuillages pour éviter les risques de dépôt sur le toit. Enfin, l’application d’un produit anti-mousse est à réaliser au moins deux fois par an dans un cadre sec tout en se munissant d’un masque et de deux gants de façon à éviter les méfaits corporels engendrés par ces produits chimiques. Aussi, il faut respecter le bon dosage au risque d’abîmer la forme ondulée des toitures en ardoise.

L’application du produit anti-mousse

Avant de passer au nettoyage de la toiture en ardoise, il est impératif de bien choisir le produit anti-mousse adapté. Ainsi, mieux vaut éviter les produits beaucoup trop corrosifs qui risquent d’abîmer la beauté de votre toiture en ardoise. Il est même recommandé de privilégier des détergents sans rémanence, curatifs et solubles dans l’eau ou qui peuvent être rincés par la pluie. C’est le cas par exemple des anti-mousses et lichens fongicides. Il est également possible d’opter pour un produit anti-mousse avec rémanence et non soluble dans l’eau qui forme une croûte épaisse, luttant contre la formation des agents bactériens. Ce sont, en général, les bactéricides et algicides. Pour ce qui est de sa pause, il va falloir compter dans les 20 litres de produit pour un toit de 100 m². Le nettoyage consistera uniquement à user d’un pinceau ou d’un rouleau et de le rincer après avoir laissé mijoter la substance chimique. Il est à noter qu’avant la pose de ces produits anti-mousses, il est indispensable d’adapter la concentration du produit selon l’étendue de la partie à nettoyer. Enfin, il ne faut pas oublier de couvrir les fenêtres de façon à les protéger des effets secondaires de ces substances chimiques.

Le nettoyage à haute pression

Le nettoyage à haute pression n’est toutefois recommandé que si la toiture en ardoise est déjà infestée de lichens et de moisissure. Autrement, cette méthode est très déconseillée au risque d’abîmer le toit. Effectivement, ce procédé risque de détruire une grande partie de la toiture c’est pourquoi il est préférable de confier ce genre de besogne à des professionnels. En revanche, si le particulier désire le faire de son propre gré alors, il doit orienter le jet selon le sens de l’écoulement des eaux en effectuant des gestes de haut en bas. Enfin une distance assez raisonnable doit être maintenue entre le jet et les ardoises de façon à ne pas les abimer. Cette méthode semble être simple, mais doit être effectuée avec beaucoup de précautions pour préserver la beauté de la toiture.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>